Nirvatravel téléphone

Carnets de voyage

Espagne

Blog magazine

Mon escapade en Andalousie

 

L’hiver joue les prolongations, la France est engluée dans son processus électoral à rebondissement, les medias répètent à longueur de journée des nouvelles à sensation qui n’intéressent que ceux ou celles qui prêtent l’oreille. C’est dans ce contexte de morosité généralisé que nous décidons de nous échapper pour une escapade, direction le Sud « l’Espagne et L’Andalousie »

Quel chance d’être frontalier, nous passons la douane très rapidement et comme par magie, nous ressentons aussitôt un vrai bonheur, le décor change, la température aussi et nous voilà sur l’autoroute en direction de Madrid pour notre première escale. Madrid est une ville exceptionnelle à visiter  pour un week-end prolongé Aujourd’hui, nous faisons simplement une halte.

Après une nuit de repos bien mérité, le lendemain, nous reprenons la route direction Cordoue. Nous adorons nous arrêter dans cette ville andalouse dans laquelle nous ressentons un sentiment de bien être. 

 

Un passage obligé à la Mezquita qui symbolise un lieu unique de pèlerinage dans lequel nous aimons flâner et nous attarder sous ces voutes, véritable chef d’oeuvre d’architecture de la période arabe. Visiter Cordoue, c’est aussi déambuler dans les ruelles étroites et fleuries de la vielle ville, se perdre dans le quartier de la Juderia, s’arrêter sur une placette pour déguster un tapas ou un  jus d’orange frais.

Nous profitons de notre passage à Cordoue pour nous offrir  un massage relaxant aux bains arabes. Attention, il y a 2 adresses de bains à Cordoue, personnellement je préfère celle-ci plus ancienne et authentique, enfin à vous de juger !

 

Cordoue regorge de bonnes adresses, hôtels,  restaurants,  bars à tapas, vous n’avez que l’embarras du choix. Essayez la « Bicycleta » vous serez surpris par le cadre et la qualité des plats. Question hébergement, nous aimons bien dénicher les hôtels de charme. Cette fois nous sommes descendus à l’hôtel Madinat, récemment ouvert, l’endroit a été restauré avec goût et se situe dans la vielle ville, et nous avons bénéficié de bons tarifs, téléphonez directement pour réserver, vous obtiendrez de meilleurs tarifs que sur les sites de réservation en ligne. L’intérêt de résider dans le centre historique est de tout visiter à pied et pouvoir se reposer à tout moment.

Nous reprenons la route vers le Sud. Séville est une grande ville dans laquelle il est difficile de circuler en voiture, merci à notre GPS de nous mener sans difficulté à notre hôtel dans le quartier du Triana situé sur l’autre rive du Rio Guadalquivir. Ce quartier est très intéressant pour les voyageurs en quête de tranquillité tout en étant proche du centre historique.

Un conseil à nos amis lecteurs est de laisser son véhicule et de partir à pied, en vélo ou en bus visiter les richesses culturelles de Séville.

Le premier jour nous partons à pied dans le quartier très populaire de Triana, en effet nous avons repéré quelques adresses sympathiques.

Blanca Paloma 49 calle Jacinto  « la carte est variée et très abordable, il faut absolument gouter au Salmorejo, sublime, la cassolette de gambas à l’ail ou le burger de gambas sans oublier comme dans la plupart des bars le Jamon accompagné d’un vin local.

La casa Cuesta 1 calle de Castilla typique et connue pour la queue de taureau et les épinards aux pois chiches.

Las Golondrinas, 26 calle Antillano Campos, très fréquenté par les locaux, c’est un signe qui ne trompe pas.

Dans ce quartier, où vivaient gitans, marins et potiers, vous trouverez de très bonnes adresses pour assister à un spectacle de Flamenco, de danse sévillane à la casa Anselma, ou au Nuestro Rejoneo.

Depuis le quartier de Triana, il suffit de franchir le Guadalquivir par le pont de Triana et vous voila sur la plazza de toros à 2 minutes à pied de la Giralda, de l‘avenue de la constitution et de tous les points d’intérêts ( Plazza de España, le palais de l’Alcazar, etc..)

Dans ce dédale de ruelles du centre de Séville, ça et là  des placettes ombragées par les orangers en fleur, des hôtels de charme, des bars restaurants typique et en particuliers le bar Estrela, près du musée du Flamenco, dans lequel nous décidons de nous arrêter tant les commentaires sont élogieux.

Les jours suivants, notre aventure se poursuit à Séville mais cette fois à vélo. En effet, ici la bicyclette est reine, de nombreuses pistes cyclables parcourent la ville, l’étroitesse des rues, les nombreux sens de circulation constituent un terrain idéal pour le cycliste.

Location de vélo à la journée ou vélib à vous de voir pour vous déplacer entre les principaux points d’intérêts. Vous l’avez deviné, nous aimons bien les lieux authentiques, nous avons craqué pour un massage au chocolat aux bains arabes de Séville (Aire de Sevilla, calle Aire) Remarquez qu’il n’y a pas trop de choix pour ce type de prestation mais franchement, ce spa est vraiment authentique et nous avons beaucoup apprécié ce moment de détente et de relaxation.

Sans hésitation, il faut vous offrir un verre sur une des terrasses avec vue sur la cathédrale et les toits sévillan. N’est il pas un must de se reposer en sirotant un jus d’orange naturel, la terrasse du Dona Maria offre une vue superbe sur la place et la Giralda. Vous pouvez aussi choisir l’hôtel Becquer qui dispose également d’une terrasse très bien située.

Trois journées sur Séville peuvent suffire à votre bonheur pour voir l’essentiel, une semaine, c’est mieux pour prendre son temps, flâner, visiter. Nous avons repéré un restaurant école hôtelière, nous décidons de diner, pour notre dernière soirée, au bistrot du Taberna del Alabardero. Dans ce cadre ancien et authentique, nous avons été bien reçu et les plats sont très honorables avec un bon rapport qualité prix pour le menu bistrot à 19 €.

Il est temps de quitter Séville direction Salamanque mais pas question de partir sans acheter de l’huile d’olive. La boutique « Productos de la Sierra, Calle Adriano” est très sympa et le propriétaire très accueillant, nous aimons bien les huiles d’olive parfumées. Le patron a la gentillesse de nous proposer une dégustation de sa collection pour nous aider à choisir. Une bonne adresse pour ramener des produits locaux surtout si vous êtes en voiture comme nous. Si vous n’êtes pas motorisé, aucun problème pour vous faire expédier votre commande.

Si vous avez le temps, prenez la direction de Grenade pour visiter l’Alhambra et les arènes de Ronda, certainement les plus authentiques de l’Espagne sans oublier d’y déguster un rablo de toro(queue de toro), une des meilleures d’Espagne.

Il est temps de quitter l’Andalousie, direction le chemin du retour mais dieu que l’Andalousie est attachante. Cette ville à la fois proche de nos contrées et assez loin pour vous apporter un dépaysement total ne vous lasse jamais et j’espère vous faire partager le plaisir d’y retourner sans hésitation.

Merci à Eric l’agence locale de nirvatravel.com en Espagne pour ses conseils et ses abonnes adresses.

×