Nirvatravel téléphone

Voyage sur mesure

Voyage sur mesure en Birmanie: Suivez le Guide

Suivez le guide: Voyage sur mesure Nirvatravel en Birmanie  

Il est aujourd’hui un pays qui ne ressemble à aucun autre, seul le voyageur peut s’en convaincre, car en visitant la Birmanie, vous trouverez ou retrouverez ce que nous  recherchons tous dans le voyage sur mesure, authenticité et rencontres sincères fondées sur le respect des coutumes locales.

C’est en 2007 que j’ai fait mon premier voyage en Birmanie, plus exactement en septembre au moment ou les moines Birmans ont commencé à se soulever. Ce qui s’est passé par la suite appartient à l’histoire mais ces moments ont scellé ma passion pour ce pays et les Birmans. J’ai parcouru ce pays de long en large et je souhaite vous faire partager mes émotions en vous servant de guide.  

Tout commence par la préparation de votre circuit sur mesure avec notre spécialiste, Nyein, une professionnelle du voyage à la carte qui connaît la Birmanie dans ces moindres recoins. A ce stade, nos équipes de conseillers Nirvatravel vous aideront à sélectionner les meilleurs plans de vol pour la Birmanie. Beaucoup de compagnies sérieuses desservent ce pays, j’ai une préférence pour Thai Airways avec un vol direct pour Bangkok et une courte escale pour arriver à Yangon en début de matinée le lendemain. Notre équipe vous attend à l’aéroport pour vous conduire à l’hôtel. Apres un repos bien mérité, visite de Yangon, la capitale culturelle immuable symbolisée par la plus belle et la plus active des pagodes « la pagode Shwedagon ».En effet , ce site bouddhiste est un des plus fréquentés et des plus actifs en Asie, vous y percevrez une ferveur toute particulière.

Bien que Yangon ou Rangoon connaisse une phase de développement rapide accentuée par l’ouverture de ce pays aux investissements extérieurs, cette ville reste la porte d’entrée principale pour visiter la Birmanie. Certaines agences qui vendent des circuits sur mesure au Myanmar comme elles vendent des circuits partout ailleurs sans vraiment les connaître vous diront qu’il n’y a pas grand chose à visiter ou à faire dans cette ville. Si vous vous contentez de voir les sites principaux, vous ne manquerez pas la pagode Shwedagon, la pagode Soulé, le grand marché Bogyoké , le quartier des ambassades, le quartier chinois mais Yangon offrent d’autres possibilités sortant des sentiers battus. Les nombreux petits marchés de rue ou les birmans se pressent pour acheter les fruits de saisons, mangues, raisins, pastèques et toutes sortes de fruits exotiques, la vie du port ou les birmans se bousculent pour prendre un ferry ou un bateau les ramenant de l’autre coté du fleuve ou dans le delta de l’Irrawady.

Sur le bord du fleuve juste en face de l’hôtel Strand, hôtel bien connu pour son charme d’antan, vous pourrez déguster en terrasse au Junior Duck, selon vos préférences, un poisson grillé, des brochettes de calamars ou tout simplement la spécialité de la maison " le canard rôti" tout en  observant le balai incessant des ferries transportant les passagers vers l’autre rive.

Tout prêt de l’embarcadère, demandez Nassim, guide local bénévole. Il vous fera découvrir à quelques encablures de l’agitation, une région paisible traversant les rizières menant à Dala, village martyr du cyclone Nargis. Vous découvrirez une autre Birmanie avec des enfants joyeux, des villageois souriants et des scènes de vie authentiques. Birmanie authentique : http://youtu.be/Vs17MNGfi-U

En Birmanie les distances entre les villes et l’état des routes conduisent souvent à prendre des vols intérieurs pour vos déplacements à moins d’avoir beaucoup de temps devant vous.

Mandalay est la deuxième ville du pays et le point de départ de nombreuses visites.

Ne manquez pas le cérémoniel du collage de la feuille d’or à la pagode Mahamuni, rituel que seul les hommes peuvent pratiquer pendant que les femmes récitent les prières. Les Birmans attachent une grande importance aux dons et l’activité religieuse, les moines y sont respectés.

Depuis Mandalay, prenez un bateau à destination de Mingun, ancienne capitale, une heure à deux heure de bateau au rythme nonchalant de l’Irrawady pour débarquer et visiter la grande Pagode inachevée du roi Bodawpaya, qui fut fendue par un tremblement de terre en 1838. Vous passerez aisément 3 jours à Mandalay et sa région, visite d’Ava en calèche et Amarapura et le pittoresque pont sur pilotis d’UBein. Le soir, à l’heure du coucher du soleil, promenez vous en Birmanie sur ce très long pont en bois de teck, vous y croiserez des familles, des pêcheurs traditionnels, des moines. Je vous conseille de louer une barque pour une promenade romantique sur le lac, c’est un régal pour les amateurs photographe.

Mandalay est aussi le point de départ de nombreuses excursions comme Pyin Oo Lwin ,ville des fleurs, au nord est. Pour les amateurs de croisières découvertes, embarquez à bord d’un bateau traditionnel pour la remontée ou la descente de l’Irrawady, selon les rotations des bateaux, jusqu’à Bhamo. Envisagez cette belle croisière sur l’Irrawady selon votre budget et le temps dont vous disposez. Il faut prévoir une bonne semaine. Demandez le programme et les tarifs à Nyein, notre agent local en Birmanie.

Que faire en quittant Mandalay ? Vous avez plusieurs options. Pour un tour de 10 jours en Birmanie, préférez l’avion et envolez vous pour Bagan pour consacrer le plus de temps possible aux sites importants et à la rencontre des villageois. Il faut compter une bonne journée pour descendre en bateau le fleuve, la descente de l’Irrawady constitue un moment de repos, laissez vous aller au rythme de la vie du fleuve. Le capitaine du bateau s’arrangent souvent pour arriver en fin de journée au moment du très beau de coucher de soleil sur l’Irrawady, émotion garantie. C’est également le moyen de transport le plus économique actuellement.

Par la route, en deux étapes, direction Monywa , arrêtez vous aux grottes de Pow Win Taung et le lendemain,  Pakkohu qui est un centre d’enseignement important du bouddhisme en Birmanie. Vous pourrez y découvrir des tissus fabriqués localement d’une grande qualité et introuvable dans le reste de la Birmanie. Une grosse pirogue vous attendra sur les berges de l’Irrawaddy pour vous conduire à Bagan en 1h30 de mini croisière sur le fleuve.

Bagan  est à la Birmanie ce que Angkor est à Siem Reap, autant dire que Bagan est un site incontournable

Bagan, extraordinaire site archéologique qui n’a rien à envier à celui d’Angkor avec ses 3000 temples et stupas de briques roses témoins de l’apogée de l’architecture bouddhique du Myanmar. Selon le rythme de votre voyage, consacrez 2 à 3 jours à Bagan, ne serait ce que pour découvrir le site en vélo ou en calèche. Le soir venu, contemplez le coucher de soleil depuis le sommet d’un temple, n’hésitez pas le lendemain à changer de point d’observation, le spectacle est inépuisable. L’espace de quelques minutes, sous l’effet de la lumière rasante du soleil couchant, l’ensemble du site semble s’embraser, peignant les pagodes alentours d’une magnifique teinte orangée.

Pour voir un coucher du soleil à Bagan hors des sentiers battus pendant votre voyage, rendez vous sur les rives de l’Irrawady et louez un petit bateau pour flâner sur le fleuve, les reflets du soleil à l’heure du soleil couchant sur les nénuphars dérivants est un vrai moment de calme et de bonheur.

A Bagan, les amateurs de belles laques fabriquées à la main, ne manqueront pas la visite d’un atelier. Le produit fini présente un certain cout car ce travail fait main d’un bout à l’autre de la chaine est minutieux, laborieux et long. Vous trouverez des laques à petit prix mais sans aucune comparaison à cet artisanat fait main.

Nous voilà reparti, direction « Lac Inlé » par la route. Les voyageurs pressés préfèreront un vol Bagan Heho. Direction Kalaw avec un arrêt au Mont Popa. Tout le long de la route des scènes de vie d’un autre âge vous attendent,  vous pourrez observer la vie dans les champs, les paysans travaillant dans les rizières avec leurs bœufs, les femmes piquant le riz, vous traverserez des villages pour faire une halte et engager un dialogue souriant au son de « Mingalarbar et tata » les enfants vous feront de jolis sourires et vous n’aurez qu’une seule envie, partager, photographier.

La Birmanie authentique vous tend les bras et vous comprendrez que ce peuple, ces femmes, ces hommes qui vous sourient, vous accueillent comme quelqu’un d’important alors qu’ils n’ont pas grand chose sur le plan matériel. Ils possèdent juste l’essentiel, une philosophie de vie et une grandeur d’âme. Sans être un grand marcheur, je vous conseille de réaliser le trek de Kalaw et de dormir au monastère ou chez l’habitant avant de rejoindre les rives du lac Inlé. Vous pouvez également continuer votre route vers Pindaya et visiter la grotte aux milles Bouddhas, c’est un lieu de pèlerinage très fréquenté des jeunes couples. De Pindaya, deux treks sont possible, un circuit d’une demi-journée dans les villages alentours ou un circuit d’une journée jusqu’au monastère. Je me souviendrai toujours de ce paysan que j’ai photographié et alors que je lui montrai sa photo, il s’est mis à pleurer. Cette scène bouleversante et bien d’autres moments de rencontres vous attendent sur les routes et chemins de Birmanie. Je ne connais personnellement aucun voyageur de retour de ce pays qui ne puissent témoigner. J’oubliais, vous cherchez un guide local à Pindaya, demandez Bruno, c’est un Birman, un ami, qui maitrise parfaitement tous ces itinéraires, vous voulez plus de détails, écrivez moi, je me ferai un plaisir de vous mettre en relation.

De retour de Pindaya, sur la route de Nyaung Shwe, le travail des champs, les porteurs de légumes, les jeunes femmes qui travaillent la terre vous inciteront à vous arrêter, photographier ou filmer et pourquoi pas à aider comme j’ai pu le faire moi-même  en participant au chargement des camions qui attendent les choux pour les transporter vers les marchés locaux. C’est un moment de partage et de convivialité avec les villageois qui restera gravé.

Nyaung Shwe est la porte d’entrée principale pour explorer le Lac Inlé. En résidant sur Nyaung Shwe, prendre une pirogue à moteur pour partir à la découverte des activités du lac. Cette situation présente l’avantage de varier vos activités autour du lac, promenade à moto dans les villages, trek dans les montagnes entourant le lac, montagne ou un français exploite un vignoble qui fournit une production de vin de qualité en Birmanie, arrêtez vous et rencontrez François, le propriétaire,  il vous expliquera les conditions particulières du lac Inlé pour exploiter la vigne.

Sur le lac, vous croiserez tout au long de votre navigation des birmans et des touristes, il est d’usage de se faire un geste de salutation amical, vous verrez les birmans sont friands de ces marques de considération. Cela dépend du nombre de nuits passées sur le lac,  je conseille de faire l’expérience d’une nuit au moins dans un hôtel sur le lac, vous êtes accueilli tels des navigateurs revenants de contrées lointaines, les bungalows tout en bois sur pilotis vont du charmant au luxe selon vos moyens  et sont un point de départ pratique pour visiter les marchés locaux, le village d’Indein , l’artisanat de la soie, des cigares Birmans. Dormir sur le lac permet la visite peu touristique du sud du lac Inlé, il est obligatoire de prendre un guide Pao, habilité, qui vous emmènera jusqu’à Sagar. Dirigez vous vers le monastère et allez saluer de ma part le chef des moines qui tient réunion avec les chefs de villages en fin de matinée, un moment fort de votre journée. Je vous conseille de déjeuner au restaurant sur pilotis au milieu du lac d’une part parce que vous allez vous régaler mais aussi pour le panorama unique sur le temple et le lac.

Apres votre déjeuner, faites vous déposer sur la rive pour vous rendre à la rhumerie locale, saluez Zai Zai et sa famille, il vous fera gouter sa production locale puis dirigez vous le temple en traversant le village. Le retour en pirogue offre des scènes de vie traditionnelles pour arriver en fin de journée à votre hôtel. Le lac Inlé est unique au monde pour ses surprenants jardins potagers flottants, fixés sur le fond du lac par de grandes perches de bambous, ses pêcheurs Inthas, principaux habitants du lac, dont le mode de pêche ancestral, avec une nasse et en ramant avec une jambe, est unique au monde. Les photographes ne se lasseront pas de cette lumière unique et contrastée à toutes les heures de la journée, les clichés promettent d’être superbe quelque soit votre matériel photo.

Eh oui, on ne se lasse pas du lac Inlé mais il faut bien continuer votre périple en Birmanie bien que votre voyage soit déjà bien rempli.

Plusieurs options possibles à partir de Heho, prendre un vol pour aller vers les minorités de Kentung, vous accorder un moment de repos sur les très belles plages de Ngapali.

Cet itinéraire de voyage est tout à fait réalisable en 15 jours ou moins selon vos options et vous donne un aperçu assez complet de la Birmanie. D’autres parcours sont possibles, Nirvatravel construit pour vous des voyages sur mesure en Birmanie, personnalisés en direct avec Nyein.

Encore mieux, si vous disposez de trois semaines. Dans ce cas, commencez par la visite du rocher d’or, prévoir 2 jours depuis Yangon et continuez votre circuit.

Je suis personnellement tombé sous le charme de la région de Mrauk U dans le Nord Ouest, l’état Shan. Vous pouvez commencer ou finir votre voyage dans cette région peu touristique. Pour vous y rendre, prendre un vol Yangon Sitwee. Compte tenu que 5 heures de bateau sont nécessaires pour vous rendre à Mrauku depuis Sitwee, une nuit sur place est inévitable. Dés votre installation à l’hôtel, rendez vous au phare pour le très beau coucher de soleil. Le phare est un lieu de vie ou jeunes et touristes se côtoient , je me souviens encore de Tun Lin ce jeune Birman( voir vidéo sur You Tube :  http://youtu.be/tdFgWjM8RA8) accompagné de ses copains, grattant sur sa guitare pour la fête des lumières lors de la nouvelle lune, une des nombreuses cérémonies en Birmanie. La nuit de la pleine lune de Tazaungmon, en octobre-novembre, est très importante dans l'État shan.

Cette fête coïncide avec la fin de la saison des pluies et le début de la saison sèche. Il y a des fêtes toute l’année dans tout le pays, en visitant la Birmanie en octobre novembre, début de la bonne saisonnalité, vous assisterez surement à des processions hautes en couleurs ou les birmans revêtent leurs habits, à des cérémonies d’intronisation de novices, à la fête des lumières, le nouvel an Birman en janvier février. J’ai eu personnellement la chance d’assister à la fête des lumières à Sitwee et à une fête d’intronisation des novices à Mandalay où hommes, femmes et enfants défilent dans leurs belles tenues de cérémonie, les novices étant perchés sur le dos d’éléphants richement parés. Tous les Birmans participent à ces festivités dans une liesse populaire musicale bruyante.

A Sitwee, Il faut se lever tôt, mais vous ne le regretterez pas, pour assister au retour des pêcheurs et à la criée sur le port, les poissons sont débarqués dans un balai incessant des bateaux qui se relaient pour décharger leurs caisses débordantes. Les photographes apprécieront particulièrement la plus belle lumière, celle du matin. Femmes et enfants sont à l’affut pour récupérer les poissons renversés sous le regard complices des pêcheurs, en Birmanie, la solidarité n’est pas qu’un simple mot.

Après ce moment d’authenticité, votre bateau prendra la direction de Mrauk U pour une navigation de 5 heures qui remonte le fleuve tel que les explorateurs ont pu le vivre, des scènes dans les champs le long des rives, des pêcheurs sur leurs petites pirogues, d’autres dans l’eau jusqu’à la tête qui tamisent le fond pour récupérer poissons et crevettes. Pendant ce temps, le capitaine ou son second vous prépareront un délicieux repas à base de poisson. 

Mrauk U est un site peu fréquenté, cette région offre un intérêt  tout à fait comparable à Bagan et vous montre une Birmanie ou le temps s’est arrêté, vélos, cyclo-pousse, marchés aux fruits et légumes dans une nonchalance caractéristique de l’Asie.

Mrauk U est aussi le point de départ de la remontée du fleuve à la rencontre des tribus des minorités Chin. Trois heures de pirogues et vous voilà au bout du monde dans des villages fonctionnant en autarcie, les femmes tatouées en bleu sont  les derniers témoins vivants de ce rituel qui consistait à se tatouer le visage pour échapper au mariage forcé avec les rois Birmans. Finalement, vous vous apercevrez qu’en voulant s’enlaidir, ces femmes se sont rendues très belles. Bien sur, vous pourrez immortaliser ces moments par la photo, mais n’oubliez pas de partager et d’offrir, non pas de l’argent, mais des présents utiles, c’est cela aussi le voyage.

De retour de Sitwee, vous n’êtes pas très loin (45 minutes de vol) de Ngapali. Bien que fréquenté, ce village de pêcheurs sur la mer d’Andaman est encore loin des sentiers touristiques. Le mieux est de vous déplacer en vélo pour longer la côte, vous baigner dans les eaux turquoise, aller dans le village au petit matin pour le retour des pêcheurs, assister au séchage du poisson ou vous arrêter au Sunset view, petit restaurant de plage tenu par Yé Yé. Dites lui que vous venez de la part d’Alain, elle sert de délicieux jus de citron, et vous fera griller poissons et crustacés pour un prix modique.

10, 15 jours ou 3 semaines, Nyein vous proposera le voyage sur mesure qui vous convient le mieux, contactez moi si vous voulez construire un circuit authentique en Birmanie (lucas@nirvatravel.com).

En Birmanie, la beauté des lieux, la spiritualité et le sourire sont un remède contre le stress, la gentillesse imperturbable des Birmans une thérapie contre la morosité et la fatalité. Que vous dire de plus si ce n'est de vous décider à visiter ce pays maintenant. En Birmanie, l'authenticité et le voyage prennent encore un sens.

Alain Lucas

Nirvatravel

RightLeft
×